Projet ECOTYPE

Aide à la décision des collectivités territoriales dans la gestion de la communication avec leurs administrés

Responsable du projet : Sandrine SELOSSE

Le Dôme géodésique de 110 m²Le projet ECOTYPE est une expérimentation particulièrement originale et ambitieuse. Il vise à développer un outil sous forme de jeu éducatif dont l’objet est d’aider les collectivités locales à communiquer avec leurs administrés et à les sensibiliser sur les enjeux de l’aménagement du territoire et du développement durable. Première en France, ce projet innove notamment en adoptant une approche ludique, interactive et artistique.

Dans un dôme géodésique immersif qui abrite un dispositif scénographique et interactif mettant en jeu une représentation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune hôte (pour cette première expérience, Valbonne Sophia Antipolis), les habitants et usagers de la commune et de la technopole sont invités à faire des choix d’aménagement (investissement en équipements publics, aménagement du territoire et urbanisation, etc.) sur les dix, vingt, cinquante prochaines années, en relevant les multiples défis que représentent la raréfaction des ressources énergétiques, le problème climatique (au travers les émissions de CO2) ou encore l’augmentation de la démographie.

Initié en 2011 par Benoît COLARDELLE, de la société Scèn&Act et Frédéric ALEMANY du Hublot et labellisé PACA Labs, ce projet est le fruit d’un partenariat local diversifié, avec notamment la commune de Valbonne, SOLAR GAMES, LTCI Telecom ParisTech, le BIAPI, Polytech Nice et a été soutenu par le PRIDES ICI. Sandrine SELOSSE et Steve LECHEVALIER du CMA ont réalisé les algorithmes de calcul constituant le noyau du moteur de l’outil logiciel spécifique au projet ECOTYPE, dédié à l’analyse des enjeux Énergie-Climat-Aménagement du territoire, répliquable à toute commune en France.

Le projet s’est achevé et concrétisé en mai 2013 par la mise en œuvre opérationnelle de la structure géodésique. La première représentation a eu lieu du 10 au 19 mai 2013 et a accueilli entre 80 et 100 visiteurs par jour. D’autres communes de la région PACA ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour l’installation d’un tel dispositif sur leur territoire et des discussions ont lieu pour organiser une éventuelle phase 2, suite du projet.

 

L’interface du jeu

L’interface du jeu

Les joueurs ont la possibilité de ne pas créer de nouveaux aménagements sur leur territoire, de sélectionner les choix déjà retenus dans les documents d’urbanisme ou de faire leurs propres sélections suivant les aménagements proposés. Une fois les choix d’aménagement réalisés par le biais d’une interface tactile, un dispositif scénographique permet alors de visualiser les choix opérés dans le présent et le futur. Une visualisation du territoire est alors rendue à l’horizon 2020 puis 2050 au moyen d’écrans de données, sous forme de projections sur le dôme lui-même ainsi qu’au sol. Ces choix territoriaux sont également transposés à l’ensemble des communes de France, puis à l’échelle du monde, et visibles sur trois écrans différents.

A l’issue de la simulation, des effets abstraits représentent également par exemple l’augmentation de la concentration en CO2 dans l’atmosphère, la déplétion des énergies fossiles, l’augmentation de la population.

Effets abstraits représentant la consommation de pétrole

Effets abstraits représentant la consommation de pétrole

Centre de Mathmatiques Appliqus

Agence Web Spinat